Actualités

21
juil.
2019

VIGILANCE FEUX DE FORETS / AFFICHAGE DU RISQUE JOURNALIER

Risque journalier du : 21 juillet 2019

Les feux de forêts représentent un danger majeur en région méditerranéenne. Si vous souhaitez circuler dans les massif forestiers du département, il est impératif de respecter, selon le niveau de risque, les consignes suivantes :
 
Niveaux de risque d’incendie :
  •  modéré  : il convient de faire preuve de prudence.
  •  élevé  : la circulation des véhicules à moteur est interdite sur l’ensemble du réseau de pistes non revêtues à l'intérieur des massifs concernés (excepté pour les propriétaires et ayants droit).
  •  exceptionnel : la circulation en véhicule à moteur, à pied, à cheval ou en vélo est interdite à toute personne sur l’ensemble des pistes non revêtues et des sentiers à l'intérieur des massifs concernés (excepté résidents). L'utilisation des places à feu agréées est interdite.

!! Attention, certaines routes goudronnées sont interdites à la circulation (cf. arrêté préfectoral en vigueur).

21
juil.
2019

Arrêté relatif à l'emploi du feu (25 juin 2019)

Un nouvel arrêté préfectoral réglemente l'emploi du feu dans le département des Pyrénées-Orientales (AP_DDTM-SEFSR-2019176-0002 du 25 juin 2019).

Cet arrêté abroge la partie relative à l'emploi du feu contenu dans l'arrêté du 26 août 2013. Cet arrêté précise que toute l'année, il est interdit à tout usager autre que les propriétaires et ayants droit d'allumer ou de porter du feu dans les espaces naturels du département (cigarettes, barbecues...) en dehors des places à feux spécialement aménagées. Il fixe les règles concernant le brûlage des déchets verts, les brûlages dirigés et les brûlages liés aux activités agricoles ou issus de la gestion forestière. Ces brûlages sont néanmoins interdits pendant toute la période estivale, soit du 1er juin au 30 septembre (1er juin au 15 semptembre pour le brûlage lié à une activité agricole). Enfin, pendant la période du 1er juin au 30 septembre, un arrêté préfectoral spécifique pourra autoriser, de manière exceptionnelle et selon un cadre précis, l'incinération de végétaux coupés pour des raisons phytosanitaires.

De nombreux exploitants agricoles sont confrontés à la recrudescence de la maladie de la "Sharka" sur les pêchers, maladie virale transmise par les pucerons, dont le traitement passe par l'arrachage des arbres contaminés et par leur incinération. C'est pourquoi un arrêté autorisant à titre dérogatoire et exceptionnel l'incinération de végétaux pour des motifs phytosanitaires (Sharka) a été pris (AP DDTM-SEFSR-2019182-0001 du 01 juillet 2019). Seuls les brûlages répondant aux objectifs phytosanitaires évoqués précédemment sont autorisés. Ils devront faire l'objet d'une télédéclaration au moins 48 heures à l'avance sur le site www.autorisation-brulage66.com.